​Nord-Kivu: 11 miliciens tués par l’armée dans la traque des présumés auteurs de l’incendie de la résidence de Kabila

Hits: 53

Onze miliciens ont été tués par l’armée congolaise (FARDC) entre jeudi et samedi derniers dans les villages du territoire de Lubero (Nord-Kivu).

Selon le Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’Opération Sokola 1 Sud, l’offensive a été lancée dans le but de traquer les auteurs de l’attaque et de l’incendie de la résidence du président Joseph Kabila le 25 décembre à Musienene, 17 kilomètres au Sud de la ville de Butembo.

“Après l’incendie de la résidence du Chef de l’Etat, nous avons lancé les opérations pour arriver à mettre hors d’état de nuire les menaces autour de la ville à Masereka, Bukondombe, Kipese. Le résultat montre que du jeudi au samedi, il y a eu onze miliciens Mai-Mai qui ont été tués au cours des opérations et beaucoup d’autres arrêtés et nous allons les soumettre aux autorités compétentes afin qu’ils répondent de leurs actes” , a dit le Lieutenant Jules Ngongo.

Dans la ville de Beni, l’armée affirme avoir appréhendé huit miliciens au courant de la semaine.

“Il faut signaler qu’avant-hier nous avons arrêté huit Mai-Mai dans la la ville de Beni” , a ajouté le Lieutenant Ngongo.

Le 27 décembre dernier, l’armée congolaise avait indiqué que l’attaque de la résidence de Kabila avait été menée par une coalition des miliciens Maï-Maï. Une enquête militaire avait permis d’identifier et de localiser les assaillants à cheval entre la ville de Butembo et le territoire de Lubero.

Wab-infos.com 

Abonnement sur Wab-Infos

M'abonner pour recevoir les actus en premier

Abonnez-vous à Wab-infos.

Soyez premier à recevoir nos actualités en temps réel

Rejoignez 170 autres abonnés

ContSpons