Insolite Nature News Societé

Deux élèves surpris entrain de faire l’amour au cimetière

Hits: 569

Est-ce normal de faire des relations sexuelles dans un cimetière? Qui oserait faire cela?

Considérés comme de la folie, ces deux élèves éhontés de deux écoles secondaires différentes à Bulawayo (Nigéria) sont allés au cimetière pour se livrer à leur ébats sexuels et ont été pris en flagrant délit.

La rencontre torride des élèves aurait eu lieu lundi après-midi au cimetière de West Park. Les deux élèves auraient décidé d’utiliser le cimetière comme nid d’amour, profitant de l’atmosphère reposante, des hautes herbes et des arbustes couvrant certaines parties du cimetière.
Selon un gardien qui a refusé d’être nommé, n’étant pas autorisé à parler à la presse: « un passant choqué a repéré une paire de chaussure alors qu’il traversait le cimetière, avant de les approcher et leur a ordonné de mettre des vêtements ».

Lorsque le passant les a escortés jusqu’au gardien, les élèves ont contesté avec véhémence ses affirmations en disant qu’il les avait attrapés «en train de s’embrasser et de se câliner».

La fille qui aurait versé des larmes a insisté sur le fait que leurs pitreries n’étaient pas encore allées plus loin.
Selon le site nigérian Bulawayo24, le passant est tombé par hasard sur eux après avoir décidé d’utiliser le cimetière comme raccourci vers sa maison dans la banlieue de Mzilikazi. Il aurait été alerté par les sons bizarres provenant d’un côté de la tombe.

A lire aussi: Une femme d’un pasteur partage sa vidéo nue dans un groupe WhatsApp

« Quand il est allé enquêter, il ne pouvait pas en croire ses yeux. Il a trouvé les deux élèves occupés à avoir des relations sexuelles. En dépit du fait qu’ils avaient contesté les revendications sexuelles quand ils m’ont été amenés, je suis allé plus tard sur les lieux après qu’ils se soient enfuis, il y avait un lit de fortune fait de feuilles d’arbres , a affirmé le témoin anonyme
« quand il est allé enquêter après avoir entendu quelques les bizarres des deux tourtereaux, il les a trouvés à demi nus et en pleine action. Il ne fait aucun doute que leurs actions auraient dérangé d’autres visiteurs qui pourraient être au cimetière pour d’autres raisons » , a déclaré le concierge tout en plaidant auprès du journaliste que son nom ne soit pas publié.

Les cas d’élèves pris à s’ébattre pendant et après les heures d’école ont augmenté ces dernières années.
En 2014, deux élèves de la quatrième année de l’école secondaire de Sobukhazi, à Bulawayo, ont fait les gros titres quand ils ont été suspendus de cours pendant deux semaines après avoir été surpris en train de baiser dans une salle de classe en plein jour.

Wab-infos.com

Laisser un commentaire

Abonnement sur Wab-Infos

M'abonner pour recevoir les actus en premier

Advertisement