Classement : Les Footballeurs Les Mieux Payés Au Monde

Hits: 3537

Dévoilé par France Football, ce palmarès recense les footballeurs les mieux payés de la saison en cours (2017-2018), en compilant salaires bruts, primes et revenus publicitaires. Comme sur le rectangle vert, ce sont Cristiano Ronaldo et Lionel Messi qui tirent (largement) leur épingle du jeu.
Alors qu’ils trustent les récompenses individuelles (5 ballons d’or chacun, régnant sans partage sur cette distinction depuis 2008) et que, chaque week-end, ils éclaboussent de leur talent le « meilleur championnat du monde, la Liga Española » selon un célèbre journaliste, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ferraillent jusque sur leurs bulletins de salaire respectifs et sur primes et contrats publicitaires. Et puisqu’il faut un vainqueur, c’est « la Pulga » Lionel Messi qui rafle la mise et le titre honorifique de joueur le mieux payé de la planète (en comptabilisant salaires bruts, primes et revenus publicitaires) avec un pactole de 126 millions d’euros. Le virevoltant attaquant du FC Barcelone devance ainsi son « meilleur ennemi » et fer de lance du Real Madrid Cristiano Ronaldo qui ne comptabilise « que » 94 millions d’euros, loin derrière le rival honni. Un solide bond en avant pour l’Argentin qui cumulait 76,5 millions d’euros de gains l’an passé à pareille époque, devancé par « CR7 » et ses 87,5 millions d’euros. Le duo devance ainsi Neymar, nouvelle figure de proue d’un projet qatari du PSG en perpétuelle relance, qui amasse, depuis le début de la saison, 81,5 millions d’euros.
Et le Brésilien, en rejoignant le camp des Loges, a vu ses émoluments quasiment multipliés par 2, par rapport à l’année dernière où il ne percevait « que » 43,5 millions. L’ancien membre de la « MSN » (du nom du feu trio d’attaque du FC Barcelone Messi-Neymar-Suarez) a allègrement gonflé ses revenus publicitaires lors de ce cru 2018. Plus surprenant, car jouant les utilités et faisant banquette au Real Madrid la plupart du temps, le gallois Gareth Bale est quatrième de ce classement avec 44 millions d’euros engrangés. La cinquième place revient à un autre joueur du FC Barcelone, le défenseur Gérard Piqué, avec des gains s’élevant à 29 millions d’euros pour le (toujours) mari de la chanteuse colombienne Shakira. Au niveau des entraîneurs les mieux rétribués, on quitte un temps l’Espagne pour se diriger vers l’Angleterre où le clivant Jose Mourinho remporte le Graal (à défaut de soulever des trophées cette saison) avec 26 millions d’euros accumulés.
Zinedine Zidane parmi les coaches les mieux rémunérés
L’écart est moindre avec ses poursuivants, bien plus resserré en tout cas que le « trou béant » entre Neymar et Gareth Bale où l’on passe presque du simple au double. Ainsi, le deuxième stratège de ce classement n’est autre que l’ancienne gloire du football italien – qu’il a mené sur le toit du monde un soir de juillet 2006 – Marcelo Lippi, parti cachetonner du côté de la Chine où il occupe le poste de sélectionneur avec des revenus dépassant les 23 millions d’euros. Retour en Espagne où l’entraîneur argentin Diego Simeone, maître d’œuvre de l’Athletico Madrid, cumule 22 millions d’euros… devançant son « voisin » de l’autre côté de la ville, Zinedine Zidane qui voit sa rémunération – tout confondu – s’élever à 21 millions. Enfin, Pep Guardiola clôt ce « top 5 », avec des gains estimés à 20 millions d’euros pour le pensionnaire de l’Etihad Stadium.

Dans l’Hexagone, ce classement (ici uniquement basé sur la rémunération annuelle et les primes contractuelles) est également riche en enseignement. Si, évidemment sans surprise, Neymar caracole en tête (avec un salaire de 48,9 millions d’euros), le « Top 3 » est monopolisé par les joueurs du PSG. Outre l’ancien capitaine de la Canarinha, c’est Edison Cavani, son coéquipier parisien (avec qui les relations sont plutôt fraîches) qui s’installe sur la deuxième place du podium avec 18,4 millions de gains pour l’attaquant de la Celeste. Un podium complété par le « troisième larron » de l’attaque parisienne, le jeune Kylian Mbappé qui perçoit 18,4 millions d’euros. Une sacrée culbute pour le jeune attaquant (19 ans) de l’équipe de France qui voit ses revenus multipliés par 17 (!) par rapport à l’année dernière où il évoluait à l’AS Monaco.
Pour d’autres informations , aimez nôtre page facebook Wab-infos

Ricoeur-suave

Laisser un commentaire

PropellerAds

Abonnement sur Wab-Infos

M'abonner pour recevoir les actus en premier

Advertisement

ContSpons