L’internet encourage-t-il l’infidélité ?

Hits: 140

Si l’infidélité existe depuis la nuit des temps, c’était sans compter sur la révolution numérique qui a chamboulé nos moeurs, et nos relations de couple.

Ils sont devenus omniprésents dans nos vies : les réseaux sociaux font émerger de nouveaux moyens de rencontre qui abolissent toutes les frontières. Comment viennent-ils perturber la tranquillité des couples et inciter à l’infidélité ?

Evidemment, il y a les sites de rencontre où il n’est pas rare de voir des personnes déjà en couple. Un véritable catalogue humain où, en seulement un clic, on aborde la personne qui nous plaît ! Selon Sarah, 22 ans, étudiante, internet facilite le contact : “La plupart des gens sont timides et n’osent pas aborder quelqu’un qui leur plaît dans la rue” affirme-t-elle. “C’est bien connu : sur les applis de rencontre comme Tinder, Happn ou encore Meetic, il y a des personnes infidèles.

Outre les applications spécialisées, les réseaux sociaux s’improvisent eux aussi en sites de rencontre. Facebook, Twitter, Snapchat, voire même Instagram… Il y a l’embarras du choix ! Des plateformes qui peuvent aussi permettre de recréer des liens, quand, à une époque, ces histoires inachevées seraient sûrement restées au passé. Nous avons tous déjà entendu parler de ces personnes qui ont retrouvé leur premier amour de jeunesse grâce à Facebook ou encore CopainsDavant, un site consacré spécialement à ce concept. Quels regrets lorsque nous avons déjà tout promis à un(e) autre !

Application spéciale infidèle

Mais les couples sont encore davantage mis à l’épreuve avec des applications qui vont toujours plus loin en se consacrant spécifiquement aux relations extra-conjugales. Un concept critiqué, à tel point que lorsque les affiches publicitaires de Gleeden, placardées dans le métro ont été taguées et détériorées. “Je critiquerais plus le côté commercial que l’aspect infidèle” explique Rebecca, 28 ans. “S’il veut être infidèle, il le sera, même sans toutes ces applications. C’est plus le fait que l’on institutionnalise, banalise, rende un peu permis l’acte de tromper dans notre société qui me pose problème” Contrairement à Delphine, 45 ans, qui trouve cela très bien : “Au moins on sait à qui on a à faire !” estime-t-elle. Des applications qui de surcroît facilitent les infractions aux articles du code civil sur le mariage, dans lesquels la notion de fidélité est clairement inscrite.

“Pourquoi t’as liké sa photo ?!”

Les réseaux sociaux, de quoi devenir paranoïaque ? Ils deviennent de nouveaux motifs de jalousie et de nouvelles sources de conflits. Les raisons sont très diverses : Nelson, 23 ans, ne peut que confirmer : “Mon ex m’en a voulu pendant plusieurs jours car je n’avais pas indiqué que j’étais en couple sur Facebook. Selon elle j’avais des choses à cacher. J’avais aussi souvent le droit au ‘pourquoi t’as liké sa photo ?!’”. Des questions que nos grands-parents ne se sont, très certainement, jamais posées.

De nos jours, Internet est donc au coeur de la tourmente et pousse les plus jaloux à vouloir contrôler tous les faits et gestes de leur conjoint sur le web. Posséder les mots de passe des réseaux ou du portable de l’autre devient alors une part non-négociable du contrat. De nouvelles fonctionnalités de géolocalisation sont même mises en place sur Facebook ou encore Snapchat, où certains vont jusqu’à épier les déplacements de leur partenaire. La confiance, qui est un élément fondamental dans une relation, se montre alors très fragilisée.

Jusqu’à ce qu’internet les sépare…

Un phénomène qui prend une telle ampleur que Facebook est évoqué comme un problème dans 1 divorce sur 3 d’après une étude réalisée par le cabinet britannique d’avocats Lake Legal, en 2015. Établir des règles mutuelles avec son conjoint sur la façon dont on va faire usage des réseaux sociaux pourrait être alors une solution au problème, comme le préconise Anik Ferron, sexologue interrogée par le site Coupdepouce.

Finalement, le web unit et renforce les rapports sociaux mais peut devenir un réel motif de séparation au sein d’un couple. Alors, toujours fan d’internet ?

Wab-infos

Laisser un commentaire

PropellerAds

Abonnement sur Wab-Infos

M'abonner pour recevoir les actus en premier

Advertisement

ContSpons