Bruxelles : 9 préalables énuméré par l’opposition pour éviter le chaos aux élections

Hits: 118

Neuf, c’est le nombre des préalables qu’ont énuméré les opposants congolais à l’issue de leur rencontre ce mercredi à Bruxelles. Dans un document commun signé par Adolphe Muzito, Félix Tshisekedi, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Vital Kamerhe, l’opposition s’allie pour poser les préalables suivants au sujet du processus électoral:

1.Le rejet de la machine à voter imposée par la CENI en violation de la loi électorale

2.Le nettoyage du fichier électoral afin d’identifier et extraire les plus ou moins dix millions d’électeurs enrôlés sans empreintes digitales;

3.La mise en oeuvre immédiate des mesures de décrispation politique conformément aux dispositions de l’Accord de la Saint Sylvestre (libération des prisonniers politiques,

4.le retour des personnalités politiques exilées, notamment les cas emblématiques traités dans le rapport sur la décrispation politique conduit par les évêques de la CENCO,réouverture des médias et l’accès aux médias publics, liberté de manifestation, fin des tracasseries policières et administratives contre les opposants);

5.La participation effective des candidats exclus ou invalidés pour des raisons politiques afin d’assurer la tenue d’élections inclusives

6..L’accréditation et le déploiement des observateurs des instances internationales UN, UE, SADC, OIF et autres;

7.L’assistance de la communauté internationale, à savoir les Nations unies, l’Union Européenne, l’Union Africaine, la SADC et la CIRGL, sur le plan politique, financier et matériel pour organiser des élections inclusives dans la paix;

8.Le déploiement d’une force régionale de la SADC pour sécuriser le processus électoral, les candidats et la population;La participation effective de la MONUSCO au processus électoral pour le transport du matériel et la logistique ;

9.La restructuration et l’audit de la CENI conformément au prescrit de l’accord de Saint-Sylvestre.Si ces conditions n’étaient pas respectés, dit le communiqué, la CENI et le Gouvernement seront “tenus responsables du chaos et des conséquences auxquelles conduira l’organisation d’une parodie d’élection.“

Par laurent griot et politico.cd

Abonnement sur Wab-Infos

M'abonner pour recevoir les actus en premier

Abonnez-vous à Wab-infos.

Soyez premier à recevoir nos actualités en temps réel

Rejoignez 174 autres abonnés

ContSpons