La fièvre du Congo tue 1 personne à Nangarhar, 7 cas suspects émergent Santé

Hits: 78

La fièvre hémorragique du Congo (CCHF) a tué une personne après que sept cas suspects soient apparus récemment, a annoncé samedi un responsable.

La CCHF est une maladie virale dont les symptômes peuvent inclure de la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête, des vomissements, des diarrhées et des saignements dans la peau. Le virus de la FHCC se transmet généralement par des piqûres de tiques ou par contact avec des animaux porteurs de la maladie.

Inamullah Miakhel, porte-parole du Département de la santé publique, a déclaré à Pajhwok Afghan News: «Sept cas suspects ont été signalés récemment et une personne a perdu la vie»

Il a déclaré que le département provincial de la santé avait fourni les installations nécessaires au diagnostic du virus du Congo et à sa prévention dans certains hôpitaux du centre et du district. Il a déclaré que tous les suspects qui craignaient de souffrir du virus du Congo pouvaient se référer à ces hôpitaux.

Il a déclaré que les médias, les réseaux de médias sociaux et d’autres sources publiques ont lancé une campagne pour la prévention des maladies à virus du Congo.
Par ailleurs, Rafiullah Rahimzai, Directeur du Département de l’agriculture et de l’élevage, a déclaré à Pajhwok Afghan News que le Département de l’agriculture avait lancé l’administration du vaccin de prévention du Congo au bétail dans la province.

En outre, il a indiqué qu’environ 1 000 agriculteurs seraient distribués des kits de santé qui les conseilleraient sur la mesure préventive contre le Congo virus.

Wab-infos

Abonnement sur Wab-Infos

M'abonner pour recevoir les actus en premier

Abonnez-vous à Wab-infos.

Soyez premier à recevoir nos actualités en temps réel

Rejoignez 174 autres abonnés

ContSpons