QUALIFICATIONS CM 2018 : BUFFON ET CASILLAS, LES DESTINS SE SONT CROISÉS

Hits: 4

Ils ont débuté leur carrière dans les années 1990 avant de compter parmi les meilleurs gardiens de l’histoire. Mais ce jeudi soir, alors que l’Italie reçoit l’Espagne dans un match déjà crucial en vue de la Coupe du monde, Iker Casillas et Gianluigi Buffon ne se retrouveront pas. Et ça fait « bizarre ».

 

Ils ont tous les deux marqué l’histoire par leur talent, leur palmarès et leur longévité. Ils se sont confrontés et ont souvent été comparés. Longtemps. Au point d’éprouver et de montrer énormément de respect l’un envers l’autre. Mais aujourd’hui, l’un a conservé son statut de titulaire en sélection alors que l’autre ne portera probablement plus jamais le maillot de son équipe nationale. Au coup d’envoi de l’importantissime Italie – Espagne en match de qualification pour la Coupe du Monde (20h45), Gianluigi Buffon sera sur le terrain. Pas Iker Casillas.

FORMES OPPOSÉES

« Ce sera bizarre de ne pas voir Iker », concède l’Italien. Pour les amateurs de football et les fans de l’ancien gardien du Real, la pilule est déjà passée depuis quelques mois. Le portier de 35 ans a été largement bousculé par David De Gea, toujours plus convaincant, en club comme en sélection. A l’inverse de son illustre prédécesseur. Depuis son transfert au FC Porto l’été dernier, San Iker a perdu son grade et cumulé les bourdes dans des matches capitaux pour les Dragons. Comme lors de la défaite face Braga (3-1) en mars dernier, ou lors de la rencontre qui a débouché sur le même score quelques semaines plus tard face au Sporting. De trois ans son aîné, Buffon est resté intact.

BUFFON EST DÉJÀ PRÊT POUR LA SUITE

L’Italien est toujours indiscutable, sur le terrain comme à l’extérieur. Et la Juventus, leader de Série A, est encore la meilleure défense du pays. Sur les neuf premiers matches de la Vieille Dame, Gigi n’a encaissé que quatre buts. Alors oui, il est largement protégé par la meilleure charnière d’Europe. Mais le dernier rempart, qui a entamé une série de quatre clean-sheets consécutifs, y a sa part de responsabilité. Gianluigi Donnarumma, 17 ans, gardien titulaire au Milan AC dont la carrière est promise à un avenir au moins aussi radieux que son modèle, peut encore ronger son frein. Même si Buffon s’est déjà préparé à l’inéluctable. « L’absence d’Iker est un signal pour moi. C’est quelque chose de logique. Être protagoniste avant d’être spectateur, c’est la vie d’un sportif. Je dois m’y faire », a-t-il confié. Il a, tout de même, de belles missions à remplir. Dès ce jeudi soir.

 

WabSoft