Assemblées annuelles / Banque mondiale / FMI: Marcel de Souza resserre les liens entre la CEDEAO et les institutions bancaires

Hits: 0

Du lundi 03 au dimanche 09 Octobre 2016, se sont tenues à Washington, les Assemblées annuelles 2016 du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI). Des assises auxquelles a assisté le Président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), Marcel Alain de Souza, dans le but de renforcer les liens entre l’organisation régionale et les organes bancaires.

A la tête d’une importante délégation, le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, a pris part aux Assemblées annuelles 2016 du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI). Au cours de cette mission, Marcel de Souza a eu des rencontres officielles avec plusieurs responsables du groupe de la Banque Mondiale et du FMI, notamment les administrateurs représentant les pays du Groupe II Afrique de la Banque mondiale et du FMI.Avec ses interlocuteurs, le Président de la Commission de la CEDEAO a sollicité un appui dans le cadre de la mise en œuvre des chantiers majeurs de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest. Les Administrateurs ont réaffirmé leur soutien total à la CEDEAO, qu’ils reconnaissent comme une organisation de référence en Afrique en matière d’intégration régionale. Ils ont promis de faire le plaidoyer au niveau de leurs institutions afin de renforcer les chantiers de coopération. Le Président de la Commission de la CEDEAO a aussi eu une série rencontre d’échanges sur le Programme Communautaire de Développement (PCD) avec les Directeurs des Opérations et les Ambassadeurs des Etats membres de la CEDEAO à Washington. Avec ces personnalités, le Président a rappelé la Vision 2020 de la CEDEAO et insisté sur l’urgence de réaliser le corridor Abidjan – Lagos permettant d’accroître les échanges intra-communautaires. Il a également évoqué les fondements du PCD, un programme régional de long terme, visant le renforcement de la coordination, de la cohérence et de l’appropriation des initiatives régionales de développement. En vue de la mobilisation des financements pour la mise en œuvre des projets prioritaires retenus pour la première phase couvrant la période 2016-2020, Marcel de Souza a informé ses interlocuteurs que la CEDEAO envisage d’organiser en mars 2017, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, une table ronde des bailleurs de fonds, en collaboration avec les Etats membres et les Partenaires Techniques et Financiers. Les échanges sur ce sujet ont permis de recueillir les commentaires de la Banque mondiale qui suggère de prioriser et de choisir les projets suffisamment avancés en termes de préparation. Aussi a- t-il été proposé, la mise en place d’un cadre régional en matière de Partenariat Public Privé, et la facilitation des échanges à travers l’élimination des barrières non tarifaires. En outre, le Président de Souza et son équipe ont rencontré le Vice-Président de la Banque mondiale pour la Région Afrique avec qui il ont fait le point sur le processus d’intégration régionale en cours en Afrique de l’Ouest. La Banque, tout en saluant le leadership de la CEDEAO, a souhaité renforcer sa coopération avec l’organisation régionale dans le cadre de l’amélioration du commerce intra régional à travers, notamment, l’interconnexion des bourses régionales, la facilitation des transports, la lutte contre les barrières non tarifaires et la mise en œuvre de la carte d’identité biométrique. La dernière rencontre du Président de la Commission de la CEDEAO s’est déroulée avec le Directeur du Département Afrique du FMI. Avec ce dernier, Marcel De Souza a rappelé les enjeux mais aussi les défis de la CEDEAO dans le cadre de la réalisation de l’intégration économique et financière des Etats membres de la Communauté. Au terme de leurs discussions, les deux personnalités ont convenu de renforcer la coopération entre leurs institutions, notamment, dans les domaines des réformes des finances publiques , de la mise en œuvre du mécanisme de la surveillance multilatérale, de la mise œuvre du programme régional de la statistique 2014-2018 et enfin du renforcement des capacités à travers la mise en place d’un Centre régional de renforcement des capacités à Lomé, au Togo.