Les personnes détenues irrégulièrement ont été libérées, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de la justice congolase Célestin Tunda Ya Kasende.

Leur libération s’inscrit dans le cadre d’un processus de désengorgement des prisons.

La mesure a concerné 237 personnes qui étaient en détention préventive et irrégulière.

La décision de relaxe selon Célestin Tunda Ya Kasende va s’étendre à d’autres milieux carcéraux du pays.

«Ce n’est pas normal que les citoyens se retrouvent dans des situations de privation de liberté parce que les autorités judiciaires n’ont pas bien fait leur travail», a réagi Emmanuel Cole, un défenseur des droits des prisonniers.

“La majorité des personnes libérées étaient en prison depuis plusieurs mois et la détention de certains remonte à 2013”, a -t-il déploré.

Construite à l’époque coloniale, avec une capacité d’accueil de 1.500 personnes, la prison de Makala à Kinshasa compte aujourd’hui plus de 8.000 détenus, dont 850 condamnés.


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous. 👇🏽👇🏽

N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.