Depuis son arrivée au FC Barcelone à l’été 2017, Ousmane Dembélé enchaîne les galères et peine à trouver sa place au sein de l’attaque catalane. Mais il y a toujours matière à croire au retour en grande forme de l’ailier français. La preuve par cinq.

Parce que son talent est toujours bien présent

Non, les capacités d’Ousmane Dembélé balle au pied ne se sont pas volatilisées. Son entraîneur Ronald Koeman est le premier à s’en rendre compte tous les jours à l’entraînement, puisque l’international français ne connaît pas de rechute depuis la prise de fonction du technicien batave. Au contraire, le joueur semble reprendre du poil de la bête physiquement depuis le début de saison : après vingt minutes passées sur la pelouse lors du premier match de la saison contre Villarreal (4-0), Dembélé était titulaire lors de la défaite contre Getafe le week-end dernier (1-0) et a de nouveau été utilisé contre Ferencváros mardi, en C1.

Une première sortie européenne réussie, puisque le champion du monde a gratté une passe décisive et un but en vingt-sept minutes. Alors d’accord, ce n’est pas une raison pour s’enflammer, mais il serait peut-être possible de lui accorder une énième chance, non ?

Parce que son passage au Barça ne doit pas être résumé à un échec

Le football est un sport ingrat pour ceux qui le pratiquent, et Ousmane Dembélé n’échappe pas à la règle. Au moment de déplier les souvenirs du Dembouz vu depuis son arrivée au FC Barcelone, deux images refont surface : d’un côté, le mème du joueur barcelonais couché dans son lit avec l’horloge électronique qui affiche onze heures du matin, un chambrage popularisé par son coéquipier en sélection nationale Benjamin Mendy.

D’autre part, la balle de 4-0 offerte sur un plateau par Leo Messi, mais manquée par Dembélé lors de la demi-finale aller de Ligue des champions 2018-2019 contre Liverpool. On connaît la suite… Mais ne pourrait-on pas évoquer aussi ses deux buts fantastiques contre Tottenham et Chelsea lors de la même campagne européenne ? Ou son but tout aussi décisif lors de la Supercoupe d’Espagne 2018 face au FC Séville ? Sélectionner uniquement les moments difficiles d’Ousmane Dembélé au Barça, c’est faire preuve d’un trop-plein de méchanceté.

Parce que son ancien cuisinier et Rivaldo ne connaissent pas le Dembélé d’automne 2020

Dernièrement, Ousmane Dembélé a essuyé des critiques venues de toutes parts. Parmi elles, celles de son ex-cuisinier Mickael Naya, renvoyé après un an de service. « Ousmane est un gentil garçon, mais il n’a pas sa vie entre ses mains, évoquait le chef pour Le Parisien en août 2019. Il vit constamment avec son oncle et son meilleur ami, qui n’osent rien lui dire. C’est une vie cahotante. Je n’ai jamais vu d’alcool, mais il ne respecte pas du tout ses plages de repos, il n’y a aucune structure de haut niveau autour de lui. (…)

Quand il est sans ses amis, Ousmane est complètement différent. Il est curieux, ouvert et éduqué. »
Dembélé, vu de Barcelone
Rivaldo s’est aussi exprimé dans les colonnes de Sport début octobre. « Il devrait être beaucoup plus responsable, expliquait alors le champion du monde 2002. S’il faisait son travail, s’il jouait régulièrement, il aurait tout à fait le droit de rester à Barcelone, mais ce n’est pas le cas. Dembélé n’a rien fait pour rendre au club l’énorme effort qu’ils ont fait avec son transfert. »

Voilà pour le passé d’un joueur qui a commis des erreurs. Mais l’erreur ne permet-elle pas d’avancer dans certains cas ? Comment connaître l’état d’esprit de Dembélé en 2020 et sa motivation à donner tort à tous ses détracteurs ? Après tout, gagner un Ballon d’or n’a jamais offert la sainte parole à quiconque.

Parce que son avenir appartient à lui et à personne d’autre.

Ce n’est un secret pour personne : les différentes frasques de Dembélé l’ont progressivement rendu indésirable du côté de Barcelone, à tel point que son nom a commencé à circuler du côté de Manchester United lors de la dernière fenêtre du marché des transferts.

De son côté, El Mosquito (Le Moustique, en VF) avait mis les choses très au clair : son objectif était de rester à Barcelone pour s’y imposer une bonne fois pour toutes. Si la mission est encore loin d’être accomplie, le natif de Vernon possède une saison supplémentaire pour se mettre dans la poche des socios qui ne demandent qu’à le voir enchaîner les crochets et envoyer des frappes au fond des filets. « Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme » disait Nelson Mandela. À Dembélé de travailler avec sérieux pour définitivement conquérir le cœur des Culés.

Parce qu’il a une place pour l’Euro 2021 à récupérer

Circonstances exceptionnelles liées à la crise du coronavirus obligent, la prochaine édition du championnat d’Europe a été reportée d’un an. Une mauvaise nouvelle pour à peu près tout le monde, sauf pour Ousmane Dembélé. Annoncé forfait pour la compétition à la suite d’une énième blessure longue durée, Dembouz peut toujours envisager de participer au tournoi international avec les Bleus. Bien entendu, le chemin est encore long. Il faudra faire face à une concurrence coriace sur les ailes : Kingsley Coman, Florian Thauvin, Jonathan Ikoné ou même Kylian Mbappé s’il est invité à occuper le couloir par Didier Deschamps. Mais avec un Dembélé motivé, pourquoi pas ?

Par Lucien ALLIOUN


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous. 👇🏽👇🏽

N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.