Le Real Madrid s’est fait piéger par le Deportivo Alavès samedi soir (1-2), pour le compte de la 11e journée de Liga.

Les hommes de Zinedine Zidane ont, non seulement offert deux buts à leur adversaire, mais ils ont aussi complètement déjoué face à une formation rigoureuse tactiquement et bien plus hargneuse sur la pelouse.

Un cafouillage sur corner a permis de réduire l’écart. Une frappe, finalement sur la barre, d’Isco à la dernière seconde de jeu, aurait, elle, pu sauver les apparences.

1. Sans Hazard, ni Benzema, rien ne va

L’animation offensive du Real Madrid a été particulièrement triste ce samedi. Aucune profondeur n’a été trouvé par les milieux de terrain. Toni Kroos a certes régalé avec ses transversales latérales millimétrées, mais il a aussi déçu à chaque fois qu’il tentait une passe verticale.

Eden Hazard était le seul à apporter de la vitesse et un peu de hargne dans le duel au sein du secteur offensif madrilène. Mais il est sorti, sur blessure, une nouvelle fois, au bout de 30 minutes, à peine.

Même lorsque le transparent Mariano Diaz s’est retrouvé tout proche de marquer, un sauvetage sur la ligne signé Florian Lejeune est survenu (82e). Il a fallu un cafouillage sur corner pour trouver le chemin des filets. C’est dire…

2. Deux hommes suffisent pour mettre au supplice cette défense du Real

Privé de Sergio Ramos, l’arrière-garde des Merengues s’est faite manger ce samedi. Et par deux garçons, seulement, en plus. Maître des airs, Joselu a remporté tous ses duels aériens, ou presque, et permis aux offensives de son équipe de se développer.

À ses côtés Lucas Perez s’est lui engouffré dans tous les immenses espaces offerts à lui. Raphaël Varane n’a pas su contenir ses assauts, personne au milieu de terrain n’a pu couper les transmissions en profondeur.

Vivement le retour de blessure du capitaine pour remettre de l’ordre là-dedans !

3. Courtois a coulé le Real, mais l’a aussi maintenu en vie

La prestation du portier belge est rageante. Vraiment. Il a été capable du meilleur, et à plusieurs reprises. Alors que les face à face en contre se sont multipliés, Courtois a en effet remporté avec brio ses deux duels contre Lucas Perez, mais aussi celui face à Javi Lopez.

Alavès aurait pu plier l’affaire très rapidement, et s’éviter une fin de rencontre tendue, si l’ancien gardien de Chelsea n’avait pas été là. Sauf que le Deportivo a fait le break grâce à ce même portier.

Souhaitant relancer court, dans l’axe, sous la pression de Lucas Perez, il a en effet offert le ballon à Joselu, qui avait anticipé facilement le coup, se retrouvant ainsi seul face au but, entrée de surface… Courtois a été décisif, dans le bon, comme le mauvais sens.

4. Alavès est le poil à gratter de cette Liga 2021

Une semaine après avoir concédé le nul (2-2) face à Valence, mais en ayant longtemps mené au score; un mois après avoir accroché le FC Barcelone (1-1); voilà que le Deportivo prend donc trois points face au Real Madrid.

Les grands noms espagnols n’y arrivent ainsi pas face à cette modeste formation cette saison, qui remonte dans la première moitié de tableau ce samedi, avec seulement trois victoires en 11 rencontres. Il faut dire qu’au jeu des matchs en retard, Alavès devrait reculer d’au-moins deux rangs quand tout sera remis dans l’ordre.

Pourtant, ils se sont montrés joueurs face à Madrid, n’hésitant pas à relancer au sol en première période, puis solidaires, en conservant tous une grosse activité au fur et à mesure du match. Une équipe à suivre, assurément.

5. Le Real Madrid a craqué au moment où il ne le fallait pas

La troisième défaite de l’année en Liga pour les Merengues tombe vraiment mal. Alavès n’était pas l’adversaire le plus dangereux de ce championnat. Dans l’optique de gagner un titre, c’est une équipe contre laquelle les joueurs de Zizou se devaient de prendre trois points.

Surtout que les 14 jours à venir vont être particulièrement compliqués. Il va falloir jouer tous les trois jours déjà, puisque deux journées de Ligue des Champions sont au programme. Et il faudra en plus s’imposer dans de grosses affiches en Liga.

Samedi prochain, le Real se déplace en effet sur la pelouse du FC Séville. Puis il faudra enchaîner avec la réception de l’impressionnant Atlético Madrid, pour un derby bouillant. Décembre décisif !


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽

1 COMMENTAIRE

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.