Culture pop, cinéma, gaming, entre tradition et modernité, les supporters ne cessent de nous régaler aux quatres coins du monde, dans un langage varié mais avec un but commun : soutenir leur équipe. Top 10 La Grinta des tifos mémorables réalisés selon les critères de la complexité, l’originalité, l’esthétisme et la qualité de la réalisation.

10. Charleroi 2-0 Standard

Les supporters belges sont toujours bien préparés pour le derby wallon. Les Ultras Carolos déploient un voile énorme représentant un accrochage entre les Français Nicolas Penneteau et l’ancien « Rouche » Anthony Knockaert en 2015, sur fond de camouflage militaire donnant le ton belliqueux qu’il faut pour motiver les troupes. Les personnages ne sont pas des plus réussis mais chaque supporter remet la scène.

Quant aux Storm Ultras 2001, ils ont disposé des pièges à souris sur les sièges des supporters et des joueurs rouches, commentant sur leur Facebook : « La prévention est là, la vermine ne passera pas ». Un style tout en délicatesse.

En face, les supporters du Standard répliquent par un craquage massif et imposant de fumigènes.

9. Orlando City 0-0 Realt Salt Lake

Les « Iron Lion Firm » d’Orlando ont choisi le personnage de Leonardo di Caprio dans le Loup de Wall Street, bras grand ouverts, avec la touch violette du club sur la cravate. Deux banderoles complètent le voile : « Propriétaires : 2 ; entraîneurs : 3 ; saisons : 5 ; joueurs 129 ; défaites : 77 » dont l’écriture en pointillés à l’esthétique gaming vraiment cool ; surplombée de l’autre banderole : « Putain, on ne part pas » (on remarquera l’auto censure sur le « fucking », inscrit « fng » en référence aux supporters). Bien trouvé, le personnage illustre la survivance dans un milieu d’arnaqueurs, en écho à la présence des supporters malgré le business et l’instabilité du foot.

8. Tirana 5-1 Partizani

Encore un gros derby cette semaine, celui d’Albanie qui oppose les deux clubs de la capitale, Tirana. Le KF Tirana célèbre son 100ème anniversaire avec une victoire et un gros voile marqué « un siècle » sur toute la longueur de la tribune, et la date de naissance du club, « 1920 », en tifo à feuilles sur la partie supérieure de la tribune. On apprécie particulièrement un autre voile qui montre la famille Simpsons assise dans son canapé, regardant les hommes d’affaires faire leur cinéma à la télé.

Ça se défend côté Partizani, avec un voile sympa représentant le blason des Ultras Guerrils et des pots de fumée rouge autour.

7. Seattle Sounders 2-1 Chicago Fire

On revient en Major League Soccer avec cette composition pas super originale mais travaillée des supporters de Seattle. Le tifo s’inspire de Royal Brougham, célèbre journaliste sportif d’un journal de Seattle. Trois voiles présentent des titres marquants pour le club de Seattle : le but dans le temps additionnel de Jordan Morris contre Dallas en 2019, la victoire contre le Los Angeles Football Club (LAFC) ; et la victoire de la Coupe MLS devant 69.274 personnes. Sous ces différents titres qui font désormais partie de l’histoire, le message « continuons d’écrire l’histoire » incite à regarder vers le futur et à poursuivre la compétition.

6. Waldhof Mannheim 1-1 Kaiserslautern

Le tifo des supporters du Waldhof nous fait plonger dans l’univers du jeu vidéo Mortal Kombat. Le héros Sub Zero est dans une pause agressive, tenant du bout de son bras une tête « diable rouge », surnom de l’équipe d’en face, en piteux état. Avec un contour de voile travaillé et un fond en feuilles, la mise en scène est bien réalisée.

5. FC Twente 2-3 Heerenveen

Au stade du FC Twente à Enschede, le tifo est sur un mode « binaire » : ancien temps d’un côté, présent de l’autre. Le passé est représenté en noir et blanc, et le présent aux couleurs du club. Un voile rend hommage aux bâtiments de la ville textile d’Enschede, l’autre met en avant le stade de Twente, alors que la banderole souligne « d’autrefois à aujourd’hui, on l’adore toujours ». Une mise en scène assez classique dont on notera tout de même le travail sur le visage du supporter, également découpé en passé / présent.

4. Lyon 2-0 Saint-Etienne

Le derby Lyon-Sainté est toujours attendu, même si les supporters stéphanois étaient interdits de déplacement. Les Bad Gones font référence au film Kill Bill avec la figure de Beatrix Kiddo (l’actrice Uma Thurman), sabre à la main, tête verte décapitée et sang giclant. On aime le détournement du titre du film, rebaptisé « Kill Green », les Verts en anglais, sur un voile super bien réalisé. En bas de la tribune, on peut lire une réplique culte du film « Vilain petit lapin, qui voulait faire le malin ». Dommage que le même portrait ait été réalisé sur un tifo dans les tribunes d’Orlando en août 2019.

Le ASAB, au lieu de ACAB All cops are bastards (on se doute vers qui le S renvoit) en tifo à feuilles illustre l’animosité existante entre les supporters des deux clubs. Ça fait son petit effet.

Plus classique en virage sud, où les supporters lyonnais hissent un voile représentant la basilique Notre-Dame de Fourvière, avec le commentaire : « De Gerland jusqu’à Fourvière brillera la Ville Lumière ».

Le match avait été marqué par des affrontements samedi, entre supporters des deux camps.

3. Zenit 0-0 Lokomotiv Moscow

Les supporters du Zenit déploient un tifo aux couleurs bleutées du club composé d’un énorme voile représentant le stade, avec des fumigènes blanc et bleu sortant du stade dessiné. Il est contourné par deux personnages en plein match : l’entraineur et ancien joueur du PSG Sergey Bogdanovich Semak d’un côté, un supporter de l’autre. En bas, la banderole mentionne : « En avant, Zenit ! ».

2. Wydad 2-0 Etoile du Sahel

Le talent et la créativité des supporters marocains dépassent la portée de cette Ligue des champions de la CAF. Car côté tifos, ce sont souvent les meilleurs au niveau international. Les Ultras Winners 2005 réalisent d’abord un parterre de feuilles rouge et noir en éventail au rendu lisse impeccable. Surprenant et terriblement plaisant. Ils déploient ensuite un voile représentant un pirate rouquin et son trésor, entouré d’un lettrage dont la maîtrise du lettrage wild style propre au graffiti n’a rien à envier aux Ultras Infernos, super forts en la matière. L’inscription en anglais signifie « en navigant vers la gloire, tous les bateaux couleront ». Ce panorama est complété par une chorégraphie diversifiée, chants, sauts, drapeaux… L’ambition des supporters du Wydad est grande, et on comprend pourquoi.

1. Raja Casablanca 2-0 TP Mazembe

Les deux clubs marocains se sont souvent tirés la bourre au sommet de ce Top 10. cette fois, c’est le Raja qui passe numéro un, grâce à un énorme tifo étendu du nord au sud du stade. Des feuilles vertes et blanches, partout, et une métaphore des supporters dans le stade : les virages nord et sud se répondent en écho : voile d’un capo avec un mégaphone d’un côté, joueur célébrant un but de l’autre. La phrase qui apparait en tifo à feuilles, en arabe ; s’étend aussi du nord au sud : « On joue pour gagner la Coupe d’Afrique ». Le message est passé.

À noter que dans les tribunes, on aperçoit une banderole en hommage au groupe de supporters Derb Sultan, qui a annoncé sa dissolution et participe à son dernier match en tant que groupe.


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous. 👇🏽👇🏽

N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽