Hits: 315

De retour à la compétition après plusieurs mois d’absence due à une nouvelle fracture de son cinquième métatarsien du pied droit, Neymar pourrait de nouveau être éloigné des terrains pour une longue période. Mais pas pour une blessure cette fois-ci.

Déjà suspendu pour trois matchs de Ligue de champions par l’UEFA, pour ses propos injurieux à l’encontre des arbitres du huitième de finale retour contre Manchester United (1-3), l’attaquant du Paris Saint-Germain, Neymar, pourrait aussi se faire lourdement sanctionner par la Fédération Française de Football suite à son altercation avec un spectateur samedi soir au Stade de France lors de la victoire du Stade Rennais en finale de la Coupe de France.

En effet, selon le journal L’Équipe, la FFF prévoit une multitude de sanctions en fonction des victimes, des auteurs et du moment de l’infraction. Dans le cas de Neymar, trois situations répréhensibles semblent se rapprocher de ce qu’il a fait. Dans un premier cas, le geste du joueur de 27 ans pourrait être considéré comme une bousculade volontaire, décrite à l’article 10 comme le « fait d’entrer en contact physique avec une personne en effectuant une poussée susceptible de la faire reculer ou tomber. »

Si la victime est un spectateur, que l’auteur est un joueur et que cela s’est produit « hors rencontre », le barème prévoit une sanction de 7 matches de suspension. Deuxièmement, l’instance peut retenir la tentative de brutalité ou tentative de coup décrite à l’article 11 comme « l’action par laquelle une personne essaie, par quelque moyen que ce soit, de porter atteinte à l’intégrité physique d’une personne sans y parvenir. »

Dans ce cas, si la victime est un spectateur, que l’auteur est un joueur et que cela s’est produit « hors rencontre », le barème prévoit une sanction de 8 matches de suspension. Et enfin, il y a l’acte de brutalité ou coup décrit à l’article 13 comme « l’action par laquelle une personne porte atteinte, par quelque moyen que ce soit, à l’intégrité physique d’une autre. » Ici, la sanction dépend de la blessure ou non de la victime.

Si la victime n’est pas blessée et que l’incident s’est déroulé hors-rencontre, le barème prévoit une sanction de 10 matches de suspension. En définitive, le protégé de Thomas Tuchel risque en théorie entre 7 et 10 matches de suspension dans les compétitions nationales. Mais d’après L’Équipe, l’international brésilien devra écoper de trois à quatre matches de suspension ferme.

Le PSG souhaitant que cette sentence soit appliquée pour cette fin de saison, l’ex-Barcelonais pourrait ne plus rejouer en Ligue 1 jusqu’à la saison prochaine.


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous. 👇👇

Commenter maintenant 😃😚😘🤔