L’Office des brevets et des marques américain vient d’accorder à Apple un brevet décrivant un siège automobile intelligent. Un siège qui pourrait alerter le conducteur en cas de situation potentiellement dangereuse via des effets haptiques. Il serait même capable de modifier sa forme pour protéger la personne s’il détecte un risque d’accident.

Après les , les TV, les ou encore l’ , il semble qu’Apple planche toujours sur un véhicule portant son emblème. Ainsi, Ming-Chi Kuo, un analyste réputé, affirmait avec certitude dernièrement qu’une Apple Car est prévue pour l’horizon 2023. En attendant, la marque à la pomme vient effectivement de se voir accorder un concernant l’ de
par l’Office des brevets et des marques américain (USPTO). Intitulé « Retour haptique pour un système d’assise dynamique », ce brevet déposé en septembre 2016 décrit un siège qui pourrait à la fois s’adapter à la du passager et ses préférences de confort et assurer sa sécurité. En cas de danger, il pourrait effectivement contrôler automatiquement la tension de la ceinture de sécurité et adapter l’inclinaison des sièges pour renforcer la protection par exemple.

Pour attirer l’attention du conducteur, le siège serait également capable de vibrer ou de modifier l’inclinaison de l’assise, lorsque, par exemple, le véhicule sort de sa voie par inadvertance ou . Les ingénieurs d’Apple ont préféré ce moyen à des alarmes sonores ou visuelles, lesquelles, il est vrai dire, peuvent aggraver la situation en cas de .

Par ailleurs, selon le mode de conduite, notamment les réglages dits « sport » des
actuelles, les sièges pourraient modifier leurs réglages afin de positionner le passager de façon plus sécurisée, tout en augmentant la tension de la ceinture de sécurité. Il pourrait en être de même lorsque les du véhicule et l’ détectent une situation de conduite dangereuse (pluie, sol glissant, perte d’adhérence, bourrasques…). L’idée des équipes d’Apple est de faire en sorte que ce siège anticipe une situation dangereuse en réagissant avant l’impact, contrairement aux actuels airbags ou prétensionneurs de ceinture de sécurité, qui ne se déclenchent qu’après la collision.

Apple croque dans l’automobile

Ce brevet est loin d’être le seul qu’Apple a déposé auprès de l’USPTO concernant l’ . En juillet, la marque avait enregistré un brevet décrivant un système de, s’adaptant aux de conduite habituels des passagers et également de leurs besoins. En ce mois d’août, elle a déposé un concernant un procédé permettant de prévenir les véhicules et les personnes à proximité des intentions du véhicule.

Dès 2015, des indices laissaient supposer qu’Apple planchait déjà sur la création d’une voiture ou d’un van portant son sigle. Depuis circule le nom d’un projet baptisé .

En juin 2017, Tim Cook avouait qu’Apple souhaitait se concentrer sur les systèmes de conduite autonome. La marque a même testé sa technologie sur route avec une cinquantaine de véhicules. Les ambitions d’Apple dans le domaine semblent s’amplifier avec l’embauche de personnels provenant de l’industrie automobile et même des pointures provenant de chez Tesla. Un indice qui n’a pas laissé indifférent Elon Musk, le patron de la marque de véhicules électriques.

Apple multiplie le dépôt de brevets concernant les accessoires automobile.
Il vient de se voir accorder un brevet décrivant un siège capable d’adapter sa forme pour protéger le passager en cas de danger. Ce siège peut également vibrer pour attirer son attention.

Lire la suite sur FUTURA SCIENCE

Wab-infos


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous. 👇🏽👇🏽

N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.