7 choses que l’Afrique du Sud a perdues à cause d’attaques xénophobes

Rédigé par Wabthomas

Hits: 984

Il y a des attaques en cours contre certains Africains, en particulier des Nigérians vivant en Afrique du Sud.

Les Sud-Africains perpétuant ces actes font valoir que les étrangers reprennent tous les emplois qui leur appartiennent. Ce n’est pas la première attaque xénophobe survenue en Afrique du Sud. Cependant, les cibles principales cette fois sont les Nigérians et les Zambiens.

D’autres pays africains et leurs citoyens ont réagi aux attaques en Afrique du Sud. Les présidents du continent ont condamné les événements. Cependant, les attaques xénophobes en Afrique du Sud ont six effets.

1. FA Zambie

L’association zambienne de football a annulé un match international amical contre l’Afrique du Sud, prévu samedi dans la capitale, Lusaka.

«C’est pour des raisons de sécurité, vous ne savez jamais ce qui peut se passer», a déclaré le secrétaire général de l’Association zambienne de football, Adrian Kashala, à l’agence de presse AFP.

“Nous voulons nous assurer de la sécurité de l’équipe visiteuse”, a-t-il ajouté.

2. La Zambie interdit la diffusion de musique SA

Hot FM est une station de radio populaire en Zambie. Elle refuse de jouer de la musique sud-africaine.

3. Le boycott des célébrités en Afrique du Sud

La star nigériane d’Afrobeats, Burna Boy, a juré de ne plus jamais se rendre en Afrique du Sud jusqu’à ce que le gouvernement se “réveille”. Dans son tweet, il a déclaré qu’il avait lui-même vécu ses «expériences xénophobes aux mains des Sud-Africains» en 2017.

Une autre chanteuse nigériane, Tiwa Savage, a également annoncé sur Twitter qu’elle se retirait d’un concert auquel elle avait prévu de se produire en Afrique du Sud en septembre, condamnant «le massacre barbare de mon peuple».

4. Les dirigeants africains boycottent le Forum économique mondial

Les présidents de la RDC, du Malawi, du Nigeria et du Rwanda ne participeront pas au WEF qui se tiendra en Afrique du Sud. Il a également été dit que d’autres pays africains vont également boycotter l’événement en raison des attaques récentes contre des ressortissants africains dans le Gauteng. Elsie Kanza, du Forum économique mondial, a déclaré qu’elle était surprise d’apprendre des informations faisant état de boycott.

«L’un des dirigeants (le Rwanda) a malheureusement dû annuler sa participation la semaine dernière, avant les très regrettables événements manifestations violentes.

“Le Forum économique mondial et les équipes gouvernementales sud-africaines ont assuré le suivi des délégations de la RDC et du Malawi car, bien qu’elles aient indiqué leur intention de participer, elles ne se sont jamais encore inscrites.”

5. L’ambassade d’Afrique du Sud au Nigéria fermée

L’Afrique du Sud a fermé ses missions diplomatiques dans les villes nigérianes d’Abuja et de Lagos après “avoir reçu des informations et des menaces de la part de certains Nigérians”, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lunga Ngqengelele. Il a ajouté que “nous avons décidé de fermer temporairement pendant que nous évaluons la situation”, ajoutant que les missions ont été fermées mercredi.

«Nous allons donc surveiller la situation et quand nous verrons qu’il est nécessaire d’ouvrir, nous rouvrirons», a-t-il déclaré.

6. Des entreprises appartenant à l’Afrique du Sud pillées à l’étranger

Au Nigéria, des vandales ont cassé des fenêtres pour pénétrer dans les bureaux de MTN, une entreprise de télécommunications sud-africaine, et volé des objets, notamment des ordinateurs portables. Ils ont également pillé des magasins appartenant à des Sud-Africains. Une situation similaire s’est produite en Zambie et en RDC.

7. Le Nigeria rappelle son ambassadeur en Afrique du Sud

Le Nigéria a rappelé son ambassadeur en Afrique du Sud, l’ambassadeur Kabiru Bala.


Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous. 👇👇

Commenter sur cet article