Hits: 272

Le président de la plateforme ensemble pour le changement Moïse Katumbi Chapwe, a dans son tweet de ce mercredi 04 septembre 2019 condamné les actes commis en République Sud Africaine par les barbares et même enfants du pays face aux étrangers vivant au pays, en les qualifiant d’extrémistes.

A en croire cet ancien gouverneur de l’ex province de Katanga, ces actes qu’il taxe d’inqualifie et impardonnables doivent faire dans un bref délai l’objet d’une sévère réprimande car risquent d’avoir un impact négatif sur l’avenir et l’unité du plus vieux continent du monde qui en a plusque besoin en ces jours.

l’Afrique a besoin aujourd’hui de l’unité. Les actes de xénophobie inqualifiables et impardonnables commis en Afrique du Sud par des extrémistes doivent être sévèrement réprimés. Il y va de l’avenir de notre continent”, a tweeté l’opposant congolais.

Moïse Katumbi a même par cet occasion présenté sa compassion auprès des victimes qui ont subit ces actes.

Il a écrit : “Assez de larmes et des pleurs… Notre compassion aux victimes”.

Rappelons que c’est depuis le lundi 02 septembre que certains sud africains s’apprennent aux étrangers dont les congolais et Nigerians vivant dans leur pays qu’ils agressent avec des armes blanches, brillent vifs et lapident sous un silence absolu de leur gouvernement jusqu’à l’heure actuelle. Chose que le reste du continent Africain qualifié de complicité et condamne avec dernière énergie.

Actuellement, on note déjà la mort d’un étudiant ressortissant de la RDC brûlé vif dans la journée du même lundi a Johannesburg la plus grande ville de ce pays.


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous. 👇🏽👇🏽

Commenter maintenant 😃😚😘🤔

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.