Butembo [attaque des CTE] : le personnel soignant demande des garanties sécuritaires

Rédigé par Wabthomas

Hits: 129

« Le virus d’Ebola existe. Nous disons non à la résistance et oui à la collaboration avec l’équipe de riposte » ; c’est ce que vous pouvez lire sur ce calicot qu’a brandi ce mercredi 24 avril 2019, le personnel soignant de la ville de Butembo qui était dans la rue pour décrier la répétition des attaques rebelles contre les Centres de Traitement d’Ebola(CTE).

Cette marche spontanée est partie de la zone de santé de Butembo pour chuter dans la cours de l’hôtel de ville où les blouses et blanches ont lus un mémorandum dans lequel ils demandent la garantie de leur sécurité dans les centres de traitement Ebola qui, actuellement sont la cible des attaques par des groupes armés.

Les médecins et les infirmiers de la ville de Butembo menacent de déclencher un mouvement de grève dans une semaine si les autorités sécuritaires ne prennent pas vite des dispositions idoines.
En réaction, l’autorité urbaine de Butembo promet renforcer la sécurité dans les centres de traitement Ebola.

Par ailleurs, Mbusa Sylvain Kanyamanda annonce pour bientôt, l’ouverture des audiences publiques à l’endroit des semeurs des troubles arrêtés lors des différentes attaques menées contre les centres de traitement Ebola.

Rappelons que deux attaques successives ont visé les structures sanitaires en ville de Butembo, la semaine dernière.
La première a donnée la mort du Docteur épidémiologiste d’origine Camerounaise aux cliniques universitaires de l’UCG, vendredi dernier.
La seconde a, quant à elle, été déjouée par les forces de sécurité à l’hôpital général de Katwa faisant un bilan d’un assaillant tué et de quatre autres capturés.

JOEL KASESO/BUTEMBO