fbpx

Lambert Mende: «il y a un temps pour s’unir et l’autre pour s’opposer»

Rédigé par Wabthomas

Hits: 102

Le Front commun pour le Congo (FCC) pourrait s’unir avec la coalition Cap pour le changement (CACH) pour gérer le pays ensemble, si la main leur est tendue, a affirmé mercredi 9 janvier Lambert Mende, porte-parole du regroupement qui soutient le candidat Emmanuel Ramazani Shadary.

« Je pense que si le groupe auquel monsieur Kabund appartient est prêt à ces passerelles-là, nous n’allons pas rejeter la main tendue parce qu’il y a un temps pour tout. Un temps pour s’opposer et se disputer l’électorat mais aussi un temps pour s’unir et défendre les intérêts du pays face aux étrangers qui veulent s’enrichir sur le dos de la RDC », a déclaré Lambert Mende.

Le responsable de la communication du FCC réagissait à la déclaration du secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund, qui évoquait le rapprochement de sa coalition avec le régime actuel, « dans la logique de la réconciliation nationale.

« Il y a un temps pour unir tous les congolais et le principe derrière le Front commun pour le Congo c’est la passion pour le Congo. Vous trouverez déjà dans le FCC des anciens amis de monsieur Kabund », a rappelé Lambert Mende.

Selon lui, il va falloir que ceux qui se sont opposés pendant le scrutin puissent se retrouver ensemble au chevet d’un pays qui a tout pour devenir une puissance en Afrique.

« La division de ses fils a rendu [le pays] très fragile face aux appétits gloutons de ceux qui convoitent ses richesses immenses. On verra les conditions qui seront mises en place et on verra qui fera quoi. D’abord le peuple doit décider à qui il confie la magistrature suprême. Et à partir de là, on pourra envisager des passerelles », a préconisé Lambert Mende.

Lire aussi sur RADIO OKAPI