Mongala : Recrudescence des mesures de suspension et fermeture des chaines et Stations des Radios par l’exécutif provincial



L’Action des Jeunes pour le Bien-être Social monte au créneau pour dénoncer la recrudescence des mesures de suspensions et fermetures des chaines et Stations des Radios implantées dans la province de la Mongala et cela sans respect de stricts mesures et règlementations de normes y afférant.

L’AJBS, en tant qu’ONG sentinelle des Droits de l’Homme déplore et dénonce avec énergie la façon dont laquelle, l’exécutif de la province de la Mongala s’insurge farouchement contre les médias ainsi les acteurs médiatiques de la Mongala, chose qui s’est observée en date du 25 mai 2020, date à laquelle le comité provincial de sécurité chapeauté par le gouverneur de province c’était déporté pour Bumba afin de statuer sur quelques mesures dont celle de la fermeture de 04 stations des Radios (RURALE, MWANA MBOKA, LA VOIX DE BUMBA FM et MONGALA), suspensions de quelques émissions : (Kotisa ngai na ndako ya Basiala « 12 600 lettres » , le débat, kombo « RAMBO », appel sur l’actualité, bonjour Bumba) ainsi que la poursuite de certains journalistes dont un répondant au nom de Fabrice NGANI de la Radio RURALE arrêté et torturé en date du 26 mai de l’année en cours.

Cette mesure de fermeture de 04 Stations des Radios émettant dans le territoire de Bumba suscite une forte réaction de la part des habitants de ce territoire qui du reste ont le droit à l’information tel que reconnu par l’article 24 de la Constitution de la République, chose qui n’a pas été scrupuleusement observée par les décideurs.

L’ONG demande la réouverture dans l’immédiat de 04 Stations des Radios visées par l’autorité provinciale ainsi que le relâchement du journaliste arrêté et torturé par la police. AJBS demande en suite à ce qu’en cas de dérapage ou délit de presse, le journaliste reproché pourra répondre de son manque de professionnalisme devant les instances compétentes et cela doit être préalablement attesté par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication en sigle « CSAC » conformément à l’article 59 de la « Loi organique n° 11/001 du 10 janvier 2011 portant composition, attribution et fonctionnement du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication » et non la fermeture totale et précitée des Stations Radios, comme c’est le cas à répétition dans la province de la Mongala.


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez aussi avec vos proches sur les réseaux sociaux ci-dessous. 👇🏽👇🏽

N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽

Commenter maintenant 😃😚😘🤔

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.